Chemin de Halage

Bouziès est le point de départ du chemin de halage vers Saint-Cirq-Lapopie ; à 400 mètres du parking débute la partie spectaculaire creusée dans la falaise jusqu’à l’écluse de Ganil limite de notre commune.

Les travaux ont commencé le 30 juin 1843 par ordre de Monsieur Régy, ingénieur et terminés par Guillaume Desplats, ancien Maire de Bouziès et patron de la navigation sous les ordres de Monsieur Combes le 10 février 1847. 
Ce chemin de halage était utilisé par les chevaux afin de permettre aux gabares ou bateaux à fond plat, de remonter les courants. Cette navigation permettait le transport de marchandises locales entre Bordeaux et Décazeville : sable, bois, céréales, vin, prunes séchées, mais aussi les productions des tourneurs sur bois plus précisément des robinets de tonneaux à vin.
En 1926, le Lot est déclassé comme rivière navigable et réaménagé pour la navigation de plaisance depuis 1990. 
D 1985 à 1989 le sculpteur Toulousain Daniel MONNIER a réalisé le bas-relief sur la paroi  du chemin de halage qui représente à sa manière la vie de la rivière dans son environnement.
Laissez-vous séduire par cette charmante ballade dans un cadre naturel au bord de la rivière Lot.
Une promenade au temps des mariniers
La promenade commence à la halte nautique de Bouziès pour environ 1 km  de découverte et d'enchantement jusqu’à l'écluse du Ganil, ce chemin vous conduira au village médiéval de Saint-CIrq-Lapopie.
En juillet/Août, vous avez la possibilité de faire l'aller simple en bateau et le retour à pied par le chemin de halage.